Wines | Massaya
L’ENCHANTEUR GASTRONOMIQUE, LES VINS DU LIBAN
Au cours de nos voyages de part le monde, force de constater qu’il y a convergence entre chefs de cuisine en restauration et vinificateurs en cave.
 
 

Finalement la cuisine gastronomique moderne est un retour aux produits de saison et de proximité essentiellement au niveau des produits frais tels les légumes, les viandes, les fruits…. Au delà du calcul écologique et de l’empreinte carbone, le motivateur principal est certainement la recherche du goût et des saveurs à travers les ingrédients régionaux. En cave, ce sont les personnalités primaires du raisin qui doivent être respectées.

Donc, les restaurateurs comme les vinificateurs savent qu’il est essentiel que le vignoble ne soit pas loin de la cave. Le contrôle du temps nécessaire d’acheminement entre le vignoble et la cave a été depuis un certain temps, un élément essentiel de la qualité. Certes des camions frigorifiques existent mais il a été prouvé que des températures trop basses altèrent certaines molécules aromatiques….

 

D’autre part la bonne maturité du raisin est certainement le second élément du progrès qualitatif au niveau du vin. De même, lorsque nous parlons de saisonnalité des ingrédients en restauration nous évoquons en quelque sorte le même souci abordé de deux angles différents.

Le parallèle s’arrête là car tout le travail du vigneron paysan en amont est indispensable pour la qualité du vin et n’incombe que très rarement aux restaurateurs… De plus chez les restaurateurs nous retrouvons souvent des touches ou des techniques venues des quatre coins du monde pour flatter les arômes et les saveurs des ingrédients de base. Ces touches peuvent être des cuissons, des marinades, des épices, des herbes aromatiques, des légumes, des techniques…. De même et toujours par souci de recherche du goût, les cartes de vin des restaurateurs gastronomiques sont souvent d’origines éparses et même éclectiques pour flatter au mieux la curiosité des convives et aussi pour mettre en avant la cuisine du chef et son originalité.

 

Heureusement qu’à l’heure actuelle la globalisation en cuisine devient raisonnée. Nous sommes passés de la cuisine fusion, une sorte de globalisation totale anarchique vers la mise en avant du goût par l’utilisation de moyens qu’offre la globalisation. Que de bonheur gustatif et que d’atout dont pourraient bénéficier la vigne et le vin du Liban!

 

Le vin devient alors la musique de fond qui vient flatter les papilles gustatives tout au long du repas telle une musique d’ambiance. Au-delà de l’aspect épicé du vin, c’est la texture, c’est le rythme du vin qui enchante alors le repas. Tel un instrumentaliste dans un concert, le vin du Liban est naturellement dédié à jouer le rôle de l ‘enchanteur d’Orient sur toutes les tables gastronomiques des chefs en quête de goût, tel un compteur des milles et une nuit, le vin du Liban délit l’imagination des convives plus facilement, tels des danseurs soufis, le vin du Liban met en harmonie la quête gustative distinguée du chef en cuisine et du vigneron vinificateur…


 
Learn more on www.massaya.com
 
Copyright 2015, Massaya
www. massaya.com